Cécile Rojat, Dentiste équin diplômée

Intervention du dentiste

Le but des soins dentaires aux équidés est le bien-être de l’animal, sa bonne santé et le maintien, ou l’amélioration de ses performances, quelle que soit son activité. Pour cela, un suivi régulier est nécessaire !!

Les soins dentaires doivent toujours se faire dans le respect de l’animal et de sa physiologie dentaire.

Voici comment se déroule une visite du dentiste équin :

  • Les palpations : pour tester les articulations temporo-mandibulaire, les éventuels blocages, grosseurs et anomalies au niveau de la tête et plus particulièrement des os de la mâchoire.
  • L’interrogatoire du propriétaire/cavalier : afin de connaître les antécédents de santé du cheval et les éventuels signes remarquables à la mastication ou au travail constaté.
  • L’examen buccal : vérification des incisives, et des muqueuses avant la mise en place du pas d’âne  qui permet un examen approfondi des prémolaires et molaires se trouvant en fond de bouche.
  • Le diagnostic : Le dentiste rassemble les différentes informations recueillies (palpations, examen buccal) sur une feuille de soin afin de pouvoir établir son diagnostic et déterminer la procédure de soin à mettre en œuvre.
  • Les soins : Les soins doivent se faire dans le calme et sans violence physique ou verbale. Le dentiste peut se montrer ferme avec le cheval si celui-ci n’est pas attentif et respectueux, mais jamais violent. Les soins effectués à la râpe manuelle sont à privilégier car ils respectent mieux la nature et la physiologie de la dent.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Ce que vous devez refuser :

Certains praticiens, tous titres confondus, plus attentifs à leur propre intérêt qu’à celui du cheval, peuvent adopter des pratiques qui ne sont pas tolérables !

Voici ce que vous ne devez pas voir de la part d’un dentiste équin qui se respecte :

  • Des actes violents envers les chevaux
  • Une tranquillisation systématique des chevaux : 95% des chevaux se tiennent tranquilles lors des soins dentaires, si ceux-ci sont effectués correctement (sans blessure physique ni psychologique)
  • Un praticien qui fait les chevaux à la chaîne en moins de 15 min chrono : ce n’est pas possible d’établir un diagnostic précis et approfondi puis d’effectuer les soins en si peu de temps même avec beaucoup d’expérience ! Chaque cheval a une dentition propre ; en effectuant un travail à la chaîne, on systématise les soins : c’est donc le meilleur moyen pour passer à côté des pathologies importantes du cheval !! Les soins dentaires sont différents pour chaque cheval !
  • Un praticien qui travaille les DEUX MAINS EN DEHORS DE LA BOUCHE avec une grosse fraise électrique de type perceuse avec un embout de 30 à 40cm : D’une part, ces fraises sont beaucoup trop abrasives pour que les soins soient systématiquement faits avec ce type d’instrument qui lisse complètement les tables dentaires et diminue ainsi le contact et la faculté de broyage qu’ont les dents ! Ces outils retirent au cheval ses meilleurs atouts pour optimiser sa mastication. D’autre part, un travail précis en fond de bouche est (quasiment) impossible en travaillant de la sorte avec ces outils susceptibles d’entraîner des blessures des muqueuses ! En outre, c’est en fond de bouche que se trouve la majorité des problèmes dentaires et c’est la rectification de ces dents qui permet au cheval d’obtenir du confort !
Refusez tout ce qui vous semble « inhumain ».

Par exemple : on ne casse pas une dent ! (encore moins à l’aide d’un burin et d’un maillet comme j’ai pu l’entendre) ! Une dent se lime, ou s’arrache en cas de nécessité. Hormis les dents de loup et de cochon qui sont gênantes pour le passage du mors et qu’il faut donc systématiquement arracher, un technicien dentaire équin cherchera toujours, au maximum et dans la mesure du possible, à conserver une dent (du moment que celle-ci est saine et ne risque pas de causer de blessure au cheval).

Afin d’avoir une garantie de la qualité des soins dentaires effectués sur votre cheval, privilégiez des praticiens qui ont suivi une formation dans une école de dentisterie équine !